Mais pourquoi vieillir son houblon ? Comme certains le savent je suis un adepte de tout ce que sont les lambic, gueuzes et autres bières acides (sours). Et de préférence, des bières à fermentation spontanées. En vieillissant son houblon, on retire toutes les saveurs et arômes de celui-ci. Pour les personnes peu habituées aux styles de bières mentionnées ci-dessus, sachez que la majorité des arômes nous vient des levures, des bactéries et des foudres de chênes dans lesquelles la bière est vieillie/stockée. L’utilisant de ce houblon permet de gérer la présence de ces micro-organismes grâce aux propriétés antiseptiques du houblon.

Comment vieillir son houblon ?

Deux techniques sont possibles, j’ai quand même un faible pour la première !

1/ Le vieillissement naturel

Emballée à l’abri de la lumière dans un endroit sec, le houblon vieilli pendant une bonne année. C’est la méthode traditionnelle.

2/ Le vieillissement « express »

Cette méthode permet de vieillir rapidement le houblon, vous aurez besoin pour celle-ci d’un four permettant de chauffer à 60°C en chaleur tournante. Et ce pendant une durée allant de 6 à 12 heures. N’ayez pas peur, c’est la même méthode qui est utilisée pour le séchage du houblon lors de la cueillette afin de pouvoir le stocker.

Comment savoir si le houblon est prêt ?

Simplement en humant celui-ci, si vous ne retrouvez pas les marqueurs olfactif de votre houblon c’est qu’il est prêt.

En septembre, lors du séchage « express » du houblon, sachez que celui-ci embaume votre maison d’une douce odeur … ce qui peut devenir désagréable pour certaine personne, car celle-ci est forte et persistante.