Non une bière clarifiée n’est pas que l’apanage des brasseries industrielles. De nombreuses micro-brasseries et brasseurs amateurs font appel à cette notion pour rendre leur bière plus limpide. Pour se faire, le brasseur amateur dispose de nombreuses techniques pour arriver à ses fins.

Chaque technique est à utiliser dans un cadre précis, et peu aussi être associées à d’autres techniques.

1/ L’agar-agar / Irish moss

Ce clarifiant d’origine végétale agit sur les protéines en suspension dans votre bière. Il est à ajouter 15 minutes avant la fin de l’ébullition. Ce gélifiant alimentaire se trouve dans de nombreux magasins sous forme de poudre.

Les protéines seront agglomérées dans le fond de votre cuve de fermentation.

Comptez 2g pour 21l de bière mise en fermentation.

2/ La gélatine alimentaire / colle de poisson

Utilisée lorsque la levure ne sédimente pas au fond de votre cuve, lorsque celle-ci reste en suspension. On parle d’une levure ayant un potentiel de floculation bas lorsque celle-ci reste en suspension dans votre bière.

La gélatine va faire que la levure s’agglutine sous forme d’amas dans le fond de votre cuve de fermentation. La gélatine peut être ajoutée lors de la deuxième fermentation en utilisant celle-ci sous forme de feuilles ou de poudre.

Comptez 2 feuilles de gélatine pour 21l de bière mise en fermentation.

3/ Le cold crash

Sans doute la méthode la plus propre, et pas forcément la plus difficile à mettre en oeuvre, le cold crash vous permettra de clarifier rapidement votre bière. Pour se faire, déposez votre fermenteur (juste avant d’embouteiller) pendant 48h dans un lieu frais (qui ne gèle pas). Une température proche des 5° permettra de faire tomber la majorité des levures qui restent en suspension.

Pour obtenir une température basse, il est possible de modifier un frigo assez facilement avec l’utilisation d’un STC-1000.