Plus un exercice de style qu’une véritable affirmation, je vous propose dans cette news 5 tendances concernant le brassage amateur pour cette nouvelle année.

1/ Les New-England IPA (NEIPA)

Même si à mes yeux on ne peut pas réellement parler d’un style bien distinct, nos chers amis nord-américains ont découvert qu’il était possible de mettre plus de houblon en aromatique et obtenir de l’amertume via ce procédé. Au final, on obtient des bières avec un profile aromatique plus présent et une amertume moins marquées mais néanmoins présente comme toute IPA qui se respecte.

2/ Le cidre

Les brasseurs amateurs que nous sommes devraient effectuer quelques tests de cidre. C’est une tendance de fond que beaucoup d’entre nous n’ont pas peur de franchir.

3/ Les bières acides

Les « sours » et autres bières acides devraient commencer à apparaître chez les amateurs. Procédé complexe qui permettra à tout à chacun de s’exercer aux lambics et autres gueuzes. Tendances nous venant des micro-brasseries américaines.

4/ Le brassage « automatique » tout-en-un

Les cuves de type Grainfather, Braumeister et Bulldog Brewer devraient continuer à percer le marché. Véritables « innovations » des derniers mois, elles permettent aux personnes désirant dupliquer une recette facilement d’obtenir des résultats convaincants. Avec un prix à la baisse, il serait étonnant de ne pas en voir plus parmi nous.

5/ Les bières clarifiées

Maintenant que nous avons compris qu’une bière clarifiée n’était pas forcément l’apanage des industriels. Nous devrions être nombreux à faire un effort pour clarifier nos bières. Cette clarification aura un effet bénéfique majeur, une amélioration de notre processus de brassage ! Envie de quelques pistes pour clarifier sa bière, j’ai écrit un petit article sur quelques procédés de clarification.