Parmi les nombreuses spécialités belges qui accompagnent les bières nous pouvons citer le sucre candi. Ajouté très souvent lors de l’ébullition celui-ci permet d’augmenter l’EBC, donner de la rondeur à vos bières et ajouter de l’alcool facilement et avec peu de ressources. Mais pour les amateurs de Triples, et autres bières à tendance monastique son coût peut devenir handicapant (quoi que …).

Le sucre candi belge est un sucre inverti, ce type de sucre est fermentable par nos levures. Son pouvoir sucrant est 20% supérieur à celui du saccharose. Pour les plus scientifiques d’entre-nous, je vous renvois vers Wikipédia.

Recette

Matériel nécessaire :

  • Une casserole.
  • Une balance.
  • Un thermomètre à sucre, acceptant des températures jusqu’à 200° C.
  • Une spatule permettant de remuer à des températures supérieures à 150° C.
  • Un plat de type Pyrex.
  • Du papier sulfurisé.
  • Un marteau (facultatif).

Ingrédients :

  • 500 grammes de sucre blanc.
  • Une pincée d’acide citrique.
  • De l’eau.

Ingrédients et matériel nécessaires pour faire du sucre candi

Etapes :

  1. Versez une tasse d’eau dans une casserole
  2. Versez le sucre et l’acide citrique dans la casserole remplie d’eau
  3. Portez à ébullition. A partir de ce moment là, un caramel va se former. Plus l’eau s’évaporera plus la température montera. Maintenez la température à 150° C le temps d’avoir la couleur du sucre candi voulue.
  4. Déposez votre papier sulfurisé dans votre plat.
  5. Versez le « caramel » obtenu sur le papier sulfurisé.
  6. Une fois le sucre candi refroidit, n’hésitez pas à en faire des morceaux.

Astuces :

Un candi blond (light dans les recettes) sera de couleur paille avant que vous le versiez dans le plat. Tandis qu’un candi noir (dark) aura une belle couleur rouge. A vous d’obtenir la nuance nécessaire pour la couleur désirée.

Attention que faire ce caramel est très salissant, n’hésitez pas à directement laver vos ustensiles. Plus le sucre candi refroidit plus celui-ci devient dur.

Pour en faire des morceaux, n’hésitez pas à utiliser les grands moyens : le marteau.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer