Astuces

Comment économiser de l’eau en brassant

A l’heure d’une sécheresse sans précédent en Europe de l’Ouest, sur le même modèle qu’un précédent article écologique, je vous propose quelques pistes pour économiser de l’eau lors de votre session de brassage.

Toujours travailler avec des ustensiles propres

C’est bête, mais si vous stockez vos ustensiles (fourquet etc) propres, vous n’aurez qu’à les rincer rapidement (pour enlever la poussière). Stockez-les dégoulinants de moût, et la crasse demandera plus d’eau pour être récurée. Stockez votre matériel dans un endroit sain, évitez de stocker celui-ci dans votre poulailler occupé par exemple … Une armoire de la cuisine familiale qui se ferme est parfaite (limite la poussière et vous obligera à ce qu’ils soient propres pour être stockés).

Les Raw beers

Ces bières de spécialité scandinave ne demandent pas d’ébullition. Même si celle-ci joue un rôle (voir l’article qui est dédié), elle n’est pas obligatoire d’un point de vue sanitaire. Sans rentrer dans les détails, l’empâtage s’effectue à plus de 65°C pendant presque une heure. Avec un petit mash-out (proche des 80°C), le moût peut être considéré comme suffisamment chauffé (l’AFSCA considère un aliment suffisamment chauffé lorsque celui-ci est chauffé pendant 2 minutes à cœur à 70°C, voir ce guide d’autocontrôle). Il est à noter qu’il est intéressant de surveiller le pH de son moût. La propagation de certaines bactéries pathogènes étant liée au pH du milieu. Mais pourquoi en parler ? Simplement que si vous décidez de refroidir votre moût, le passage de 80°C à un vingtaine sera moins consommateur d’eau.

Une bière sans ébullition est une bière qui n’aura pas ou peu de perte liée à l’évaporation. Si comme moi, vous visez les 21l pour mettre en keg. Vous aurez droit à quelques litres d’économisés.

Le choix de levure

Une levure qui « supporte » les hautes températures (30°C et plus) est une levure qui aura besoin d’un moût peu refroidi.

Ne pas refroidir son moût

Ne pas utiliser de refroidisseur permet de ne pas utiliser d’eau. Il n’est pas rare en été d’utiliser un ratio de 2 pour 1 (2l d’eau pour 1l de moût). Et si néanmoins vous désirez refroidir votre moût, utilisez un refroidisseur à plaque au lieu d’un serpentin. De mes différents tests, celui-ci fait gagner une bonne dizaine de litres sur une installation de 30l.

En cas de refroidissement, stockez l’eau temporairement et utilisez celle-ci pour laver votre installation.

Ne pas tarder pour laver votre installation

On revient au point 1, le lavage doit s’effectuer rapidement. Ce qui permet de limiter le séchage des protéines et de limiter l’eau nécessaire.

Brasser autre chose que de la bière

Et oui … Radicale comme solution, il existe de nombreux breuvages demandant peu d’eau pour être brassés : cidres, poirés, hydromels, etc.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue sur Homebrewers.be

Likez notre page pour être tenu au courant de l'actualité du site.


This will close in 44 seconds